posté le 06-05-2009 à 15:06:10

Pieter de Hooch: la buveuse

 

 

Cliquez sur l'image.

 

Pieter de Hooch (1629-1684)

 

Né à Rotterdam, Pieter de Hooch est le fils du maître-maçon Hendrick Hendricksz de Hooch et d'Annetge Pieters. On ne sait rien sur sa jeunesse et sa formation mais on suppose qu'il fut l'élève du paysagiste de Haarlem, Nicolaes Berchem (1620-1683). De Hooch commença par peindre des scènes de soldats dans des tons brun-jaune. En août 1652, il fut cité pour la première fois comme habitant de Delft. Un an plus tard, il travaillait chez le marchand de tissu Justus de la Grange, alternativement à Delft, La Haye et Leyde. On suppose qu'à cette époque, De Hooch cédait tout ou partie de sa production à De la Grange pour assurer son entretien, car ce dernier avait onze tableaux de lui dans sa collection. Bien qu'il fut venu habiter à Delft trois années auparavant, l'artiste ne s'inscrivit qu'en 1655 à la guilde de Saint-Luc. En 1660-1661, De Hooch déménagea avec sa famille et alla habiter Amsterdam où il mourut, en 1684, à la Dolhuis, maison où l'on soignait les malades mentaux.

 

De Hooch peignit ses meilleurs tableaux durant sa période à Delft. La série de cours intérieures qu'il réalisa vers 1658 constitue un apogée dans l'évolution de la peinture de genre et dans la représentation de scènes d'extérieur où les femmes vaquant à leurs occupations quotidiennes ont une place centrale. L'intérêt pour ce thème, vite populaire, se développa dans les années 1640. Les tâches ménagères étaient chargées d'évocations morales. On opposait la vanité, la paresse, l'indolence, les plaisirs de la chère ainsi que l'appât du gain aux vertus familiales comme la modestie et la réserve, la piété, la soif d'apprendre, l'économie et la fidélité. La mère gouvernait la maison, y préservait la paix, incitait les membres de la famille à une vie vertueuse et veillait à ce que règne une propreté absolue. Elle vérifiait que la chevelure des enfants était indemne de tout parasite et demandait à la servante de balayer par terre. La salle était bien rangée et, dans l'alcove, les coussins étaient soigneusement empilés et le linge propre.

 

La peinture de genre hollandaise du 17ème siècle ne peut être envisagée sans l'œuvre remarquable de Pieter de Hooch qui illustre la vie quotidienne au Siècle d'or d'une manière restée inégalée. Vers 1658, l'artiste a peint à Delft une étonnante série de pièces où des femmes vaquent à leurs occupations de tous les jours. Il a décrit ces tâches simples et routinières avec une grande précision et une sympathie manifeste. Par leur représentation raffinée de ce genre de scène, les "intérieurs de Delft" donnent l'impression de refléter exactement la réalité et mettent le monde du 17ème siècle à portée de main.

 

Ses tableaux dépeignent une société sereine et apparemment sans souci. Ils ne nous font aucun récit, mais montrent simplement un événement, ordinaire, de la vie quotidienne. Ces scènes familières, de tous les jours, dans lesquelles on voit quelqu'un éplucher une pomme, nourrir un enfant ou verser du lait d'un broc, ressemblent, à première vue, à des instantanés modernes. A un moment quelconque, un événement quelconque est fixé par une image. Mais si l'on y regarde de plus près, on constate que la composition, l'éclairage, la construction de la perspective et, enfin, l'utilisation des couleurs, ont été étudiés avec soin. Pour des raisons esthétiques, l'artiste a souvent infléchi la réalité, et, quelle que soit la fidélité du tableau dans la reproduction du monde du 17ème siècle, un intérieur de Delft est rarement une copie conforme.

 

La reproduction lumineuse de l'espace, l'éclairage splendide et la chaleur des coloris permettent de sublimer la simple scène quotidienne. Ce sont ces trois éléments qui donnent aux intérieurs de Delft une atmosphère si particulière, souvent décrite en des termes comme "calme serein" et "apaisement".

 

 


Commentaires

 

1. valbe  le 07-05-2009 à 21:57:41  (site)

coucou
encore une jolie découverte, j'aime assez la peinture, mais j'avoue que je ne connaissais pas ce peintre, j'avoue je suis une fan Absolu de Rembrandt et Dali, le saut est grand entre les 2 non ?
biz

 
 
 
posté le 04-05-2009 à 16:15:19

La photosynthèse.


 

La photosynthèse (grec φῶς phōs, lumière et σύνθεσις sýnthesis, composition) est le processus bioénergétique qui permet aux plantes de synthétiser leur matière organique en exploitant l’énergie solaire. C'est la fabrication de matière carbonée organique à partir d'eau et de carbone minéral (CO2) en présence de lumière. Les besoins nutritifs de la plante sont le dioxyde de carbone de l'air, l'eau et les minéraux du sol. Les végétaux sont dits autotrophes pour le carbone. Une conséquence importante est la libération de molécules de dioxygène. La nuit, la photosynthèse est suspendue, mais la plante respire de manière continue le jour et la nuit. Sur 24h, la production de dioxyde de carbone issue de la respiration est moins importante que celle en dioxygène issue de la photosynthèse, durant la journée. La plante produit du dioxygène.

 

Cliquez sur l'image.

 

 


 
 
posté le 02-05-2009 à 16:45:11

"Le Feu" de Giuseppe Arcimboldo

 

 

 

 

Giuseppe Arcimboldo

 

Giuseppe Arcimboldo (1527-1593).

Né à Milan en 1527 Arcimboldo est formé dans l'atelier de son père. Il commence sa carrière comme dessinateur de cartons de tapisseries et comme maître verrier,travaillant notamment avec son père sur les vitraux du dôme de la cathédrale de Milan, avant de mettre ses talents au service des princes de Habsbourg entre 1562 et 1587.
L'artiste est nommé peintre officiel à la cour des Habsbourg en 1562, les empereurs d'Allemagne résidaient à Vienne et à Prague.
Il semble qu'il ait été appelé par Maximilien, roi de Bohême, comme portraitiste officiel. Il est ensuite protégé successivement par les rois Ferdinand Ier, Maximilien II, puis Rodolphe II qui confirme ses titres de noblesse (1580).
En 1587 après 11 ans au service de l'empereur Arcimboldo est autorisé à retourner à Milan où il continue à travailler pour lui.
En 1591 il fait parvenir à Prague le tableau intitulé Flora, la déesse romaine des fleurs qui correspond à la nymphe grecque Chloris, puis le portrait de Rodolphe II en Vertumnus, le dieu romain antique de la végétation et de la transformation. Ces oeuvres lui valent le titre de Comte Palatin.
Il se fait connaître par des portraits très étranges, comme irréels.
Spécialisé dans les « caprices », Arcimboldo élabore des portraits allégoriques juxtaposant végétaux ou minéraux, animaux ou objets : les « têtes composées », qui montrent des formes humaines symbolisant les saisons, le Printemps, l’Été, l’Automne, l’Hiver et les éléments le Feu, l’Eau, l’Air, la Terre, ou la personnification des métiers : le Libraire, le Jardinier, le Cuisinier, le Juriste.

Parfois satiriques, peut-être métaphysiques mais toujours très décoratifs, ses tableaux à la fois ludiques et étranges, ont été considérés comme de véritables curiosités, bien que reconnus fort tard, à la faveur de la redécouverte par les surréalistes du jeu de mots visuel.
Le corps humain est composé d'ornements décoratifs faisant partie du quotidien, fleurs, fruits, légumes… représentés de façon naturaliste. Certains tableaux sont aussi réversibles, ils peuvent se lire dans les deux sens. Parfois les œuvres sont des allégories dans le plus pur style maniériste et des avertissements comme Ève et le Conteur.

 

 

Le feu.

Pour analyser le tableau, cliquez sur l'image.

 

 

 

 


 
 
posté le 29-04-2009 à 13:38:21

Jeu de l'eau.

 

Cliquez sur l'image.

 

 


 
 
posté le 27-04-2009 à 10:19:02

Tremblement de terre.

 

Cliquez sur une image.

 

 


 
 
posté le 24-04-2009 à 16:17:06

Le sang.

 

 

Cliquez sur l'image.


 

Cliquez sur les disques rouges du menu.

 

 


Commentaires

 

1. valbe  le 24-04-2009 à 23:41:20  (site)

coucou
toujours aussi riche tes animations, tu crois que tu peux trouver des infos sur la tension artérielle, la mienne fait des caprices en ce moment cela m'aiderait à comprendre.
bisous

 
 
 
posté le 22-04-2009 à 19:05:36

Vitamines et sels minéraux.

 

                                                Cliquez sur l'image.

 


Commentaires

 

1. valbe  le 22-04-2009 à 19:36:43  (site)

coucou
toujours aussi riche d'infos ce site, tout pour rester en pleine forme. auj,aujourd'hui j'ai profité du soleil, je me suis assise sur la plage et me voila un plus bronzée ce soir.(leger quand même)
bonne soirée
biz

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article