posté le 04-05-2009 à 16:15:19

La photosynthèse.


 

La photosynthèse (grec φῶς phōs, lumière et σύνθεσις sýnthesis, composition) est le processus bioénergétique qui permet aux plantes de synthétiser leur matière organique en exploitant l’énergie solaire. C'est la fabrication de matière carbonée organique à partir d'eau et de carbone minéral (CO2) en présence de lumière. Les besoins nutritifs de la plante sont le dioxyde de carbone de l'air, l'eau et les minéraux du sol. Les végétaux sont dits autotrophes pour le carbone. Une conséquence importante est la libération de molécules de dioxygène. La nuit, la photosynthèse est suspendue, mais la plante respire de manière continue le jour et la nuit. Sur 24h, la production de dioxyde de carbone issue de la respiration est moins importante que celle en dioxygène issue de la photosynthèse, durant la journée. La plante produit du dioxygène.

 

Cliquez sur l'image.

 

 


 
 
posté le 02-05-2009 à 16:45:11

"Le Feu" de Giuseppe Arcimboldo

 

 

 

 

Giuseppe Arcimboldo

 

Giuseppe Arcimboldo (1527-1593).

Né à Milan en 1527 Arcimboldo est formé dans l'atelier de son père. Il commence sa carrière comme dessinateur de cartons de tapisseries et comme maître verrier,travaillant notamment avec son père sur les vitraux du dôme de la cathédrale de Milan, avant de mettre ses talents au service des princes de Habsbourg entre 1562 et 1587.
L'artiste est nommé peintre officiel à la cour des Habsbourg en 1562, les empereurs d'Allemagne résidaient à Vienne et à Prague.
Il semble qu'il ait été appelé par Maximilien, roi de Bohême, comme portraitiste officiel. Il est ensuite protégé successivement par les rois Ferdinand Ier, Maximilien II, puis Rodolphe II qui confirme ses titres de noblesse (1580).
En 1587 après 11 ans au service de l'empereur Arcimboldo est autorisé à retourner à Milan où il continue à travailler pour lui.
En 1591 il fait parvenir à Prague le tableau intitulé Flora, la déesse romaine des fleurs qui correspond à la nymphe grecque Chloris, puis le portrait de Rodolphe II en Vertumnus, le dieu romain antique de la végétation et de la transformation. Ces oeuvres lui valent le titre de Comte Palatin.
Il se fait connaître par des portraits très étranges, comme irréels.
Spécialisé dans les « caprices », Arcimboldo élabore des portraits allégoriques juxtaposant végétaux ou minéraux, animaux ou objets : les « têtes composées », qui montrent des formes humaines symbolisant les saisons, le Printemps, l’Été, l’Automne, l’Hiver et les éléments le Feu, l’Eau, l’Air, la Terre, ou la personnification des métiers : le Libraire, le Jardinier, le Cuisinier, le Juriste.

Parfois satiriques, peut-être métaphysiques mais toujours très décoratifs, ses tableaux à la fois ludiques et étranges, ont été considérés comme de véritables curiosités, bien que reconnus fort tard, à la faveur de la redécouverte par les surréalistes du jeu de mots visuel.
Le corps humain est composé d'ornements décoratifs faisant partie du quotidien, fleurs, fruits, légumes… représentés de façon naturaliste. Certains tableaux sont aussi réversibles, ils peuvent se lire dans les deux sens. Parfois les œuvres sont des allégories dans le plus pur style maniériste et des avertissements comme Ève et le Conteur.

 

 

Le feu.

Pour analyser le tableau, cliquez sur l'image.

 

 

 

 


 
 
posté le 29-04-2009 à 13:38:21

Jeu de l'eau.

 

Cliquez sur l'image.

 

 


 
 
posté le 27-04-2009 à 10:19:02

Tremblement de terre.

 

Cliquez sur une image.

 

 


 
 
posté le 24-04-2009 à 16:17:06

Le sang.

 

 

Cliquez sur l'image.


 

Cliquez sur les disques rouges du menu.

 

 


Commentaires

 

1. valbe  le 24-04-2009 à 23:41:20  (site)

coucou
toujours aussi riche tes animations, tu crois que tu peux trouver des infos sur la tension artérielle, la mienne fait des caprices en ce moment cela m'aiderait à comprendre.
bisous

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article